Les dénominations « eaux de sources » ou « eaux minérales »sont strictement réglementées en Europe. Issues de nappes d’eaux souterraines non polluées, profondes ou protégées des rejets dus aux activités humaines, les eaux dites de source sont des eaux naturellement propres à la consommation humaine. Les seuls traitements qu’il est permis de leur appliquer, afin d’éliminer les éléments instables que sont les gaz, le fer et le manganèse, sont l’aération, la décantation et la filtration.

Tableau des eaux minérales qui contiennent le plus de fluor

Les eaux naturellement gazeuses, qui contiennent du gaz carbonique dissous, peuvent également être régazéifiées avant d’être embouteillées. Ces eaux de source sont en général consommées au niveau régional car leur transport en augmenterait trop le coût. Il existe une centaine de ces sources en France.

Le fluorure de sodium  : arme chimique

Le fluorure est un répressif majeur des fonctions intellectuelles. Ajouté aux réserves d’eau et aux dentifrices, le fluorure de sodium est un ingrédient commun aux poisons préparés à l’intention des cafards et des rats, aux médicaments psychiatriques, hypnotiques et anesthésiques et aux gaz neurotoxiques. C’est l’un des ingrédients de base du Prozac et du gaz neurotoxique Sarin, qui fut employé au Japon dans l’attaque du métro.

Des preuves scientifiques indépendantes disent que le fluor provoque des troubles mentaux variés et rendent les gens stupides, dociles et serviles, en plus de diminuer la longévité et d’abîmer la structure osseuse. La première utilisation du fluor dans l’eau potable date des camps de concentration nazis, grâce à la I .G. Farben, société pharmaceutique géante notoire. C’est elle qui dirigeait des camps comme Auschwitz.

Elle existe encore, elle fait partie intégrante de la compagnie allemande Bayer. Quelqu’un pense-t-il que les nazis firent cela parce qu’ils se sentaient concernés par la santé des dents de leurs prisonniers? Cette médication massive des réserves d’eau en fluor servait à stériliser les prisonniers et à les abrutir pour s’assurer de leur docilité. Charles Perkins, chimiste, écrivit ce qui suit à la Fondation pour la recherche nutritionnelle Lee, à Milwaukee (Wisconsin), le 2 octobre 1954 : Dans les années 30, Hitler et les nazis allemands, envisagèrent un monde dominé et dirigé par la philosophie nazie du pangermanisme. Les chimistes nazis élaborèrent un plan d’une grande portée (et très ingénieux), de contrôle des masses, plan qui fut soumis et adopté par l’état-major allemand.

Il consistait à prendre le contrôle de la population de n’importe quelle région, par la médication massive des réserves d’eau potable. Par cette méthode, ils pourraient maîtriser la population de zones entières, la réduire par la médication de l’eau – qui provoquerait la stérilité des femmes – et ainsi de suite. Le fluor tenait une place importante dans ce projet de contrôle des populations. Charles Perkins dit que des doses répétées de fluor, en quantité infinitésimale, réduisent les possibilités d’un individu à résister à la domination, en empoisonnant lentement, par narcotisme, une partie précise de son cerveau, le soumet tant ainsi à la volonté de ceux qui veulent le gouverner. Il dit que le fluor est une « lobotomie légère et commode » et que la véritable raison qui se cache derrière la fluorisation de l’eau n’a rien à voir avec la santé dentaire des enfants. Si c’était le cas, il existe une quantité d’autres moyens, plus faciles à mettre en place, moins coûteux et de loin plus efficaces, souligne-t-il.

Le réel objectif derrière la fluorisation de l’eau était de réduire la résistance des masses à la domination, au contrôle et à la perte de leur liberté. Perkins dit que lors que les nazis décidèrent d’aller en Pologne, l’état-major Allemand et l’état-major Russe échangèrent leurs idées scientifiques et militaires, leurs plans, leur personnel et le projet du contrôle des masses par la médication de l’eau, que les communistes Russes adoptèrent aussitôt parce qu’il collait parfaitement à leur plan de communiser le monde. Le plan me fut expliqué en détail par un chimiste Allemand, l’un des officiels de l’immense industrie chimique I.G. Farben.

À l’époque, cet homme avait aussi une place importante au sein du mouvement Nazi. Je dis ça avec toute l’honnêteté et la sincérité d’un scientifique qui a passé près de 20 ans de sa vie à faire des recherches en chimie, en biochimie, en physiologie et en pathologies dues au fluor : Une personne qui boira pendant un an, ou plus, de l’eau à laquelle on a ajouté du fluor, ne sera plus jamais la même, mentalement ou physiquement. C’est la raison même pour laquelle, depuis, les « gouvernants » ont continué de plus belle à encourager la consommation de fluor.

Y a-t-il meilleur moyen de diminuer les capacités mentales de la population qu’ en contaminant les réserves publiques d’eau potable? Lorsque nous buvons quelque chose qui contient de l’eau « fluorée », y compris de la bière et des sod as (boissons gazeuses), nous sommes intoxiqués lentement, mais sûrement. Le fluor est un sous-produit de l’industrie de l’aluminium. L’idée d’introduire du fluor dans l’eau potable vient de la famille Mellon, aux États-Unis, qui dirige le cartel de l’aluminium ALCOA . La lignée des Mellon est très importante. Ce sont des amis intimes de la famille royale d’Angleterre et, par le réseau, ils dictent la politique US.

Le fluor ne protège ni les dents, ni les os. Ce ne sont que des prétextes. Le fluor sert à diminuer les fonctions intellectuelles de la population, afin que personne ne pense, ne remette quoi que ce soit en question ou ne se rebelle.

LES CONCENTRATIONS EN FLUOR DES EAUX MINÉRALES
Avertissement

Avec un verre de Vichy par jour, on dépasse déjà la dose admissible de fluor (1 mg par jour chez l’adulte). Les eaux sont classées des plus riches en fluor, à consommer avec grande modération, vers les moins riches, a priori sans danger du point de vue du fluor.

Il est préférable de ne pas boire comme unique eau (soit 1,5 l par jour) des eaux à teneur en fluor supérieure à 0,6 mg/l. Au bébé, on ne donnera pas d’eau à teneur supérieure à 0,2 mg/l, et 0,3 mg/l chez l’enfant.

Marque commerciale, teneur en mg/l

TABLEAU DES EAUX MINÉRALES :
MARQUE
CONCENTRATION

ST-YORRE
8,9

SAIL-LES-BAINS
6,5

VICHY CELESTINS
6,1

PAROT
3,7

ST-ALBAN CESAR
3,4

OREE DU BOIS
2,8

CHATEAUNEUF
2,7

ST-ALBAN ANTONIN
2,7

AMANDA
2,5

ST-AMAND VAUBAN
2,5

WATTWILLER
2,4

CHATELDON
2,2

CLOS DE L’ABBAYE
2,1

FONFORT
2,0

QUEZAC
2,0

DAX
1,9

SOULTZMATT
1,9

ST-CHRISTOPHE
1,9

BADOIT
1,8

MIERS-ALVIGNAC
1,8

VALS-VIVARAISE
1,6

ST-DIERY
1,5

VERNET
1,5

ST-ANTONIN-NOBLE-VAL
1,4

ARCENS
1,2

ARVIE
1,0

VERNIERE
1,0

REINE DES BASALTES
0.9

STE-MARGUERITE
0.9

ROZANA
0.7

VALS ST-JEAN
0.7

PUITS St-GEORGES
0.6

AMELIE-LA-REINE
0.5

SALVETAT
0.5

AUVERGNE
0.4

HEPAR
0.4

DIDIER
0.4

ABATILLES
0.3

CONTREX
0.3

VENTADOUR
0.3

VITTEL
0.3

CHANTEMERLE
0.3

AVENE
0.2

AIZAC
0.2

CHAMBON
0.2

HYDROXYDASE
0.2

VOLVIC
0.2

ALET
0.2

PLANCOET
0.2

PROPIAC
0.2

OREZZA
0.1

EVIAN
0.1

LUCHON
0.07

PERRIER
0.07

THONON
0.07

CELTIC
0.05

DIDIER PLATE
0.05

MONT-ROUCOUS
0.05

ST-MARTIAL
0.03

OGEU
0.09